Parc amazonien de Guyane




Parc amazonien de Guyane, le plus vaste Parc national de France et de l’Union européenne

Par : Michel Huet © PAG | Durée : 1min 31sec | Postée : Il y a 5 ans | Chaîne : L'Etablissement public
849 vues | Notez

Le Parc amazonien de Guyane a été créé le 27 février 2007. Avec un territoire
de 3,4 millions d’hectares, il couvre 40% de la Guyane française.
Situé au sud-est du plateau des Guyanes et frontalier du Parque Nacional
Montanhas do Tumucumaque au Brésil (3,9 millions d’hectares – Etat de
l’Amapa), il contribue à former l’un des plus grands espaces protégés du monde.


Le Parc amazonien de Guyane a pour mission de préserver le patrimoine naturel, de
valoriser les cultures locales et d’accompagner les communautés d’habitants dans la
définition d’un projet de territoire et de développement durable et ce, dans le respect
de leurs modes de vie et de l'environnement.

Ainsi ce projet s’élabore dans l’écoute et la concertation avec les populations.

Le Parc national est constitué d’une zone de coeur et d’une zone périphérique dite de 
libre adhésion. Cinq communes où résident près de 10 000 habitants composent le
territoire du Parc amazonien de Guyane. Il s’agit de Camopi, Maripa-Soula, Papaïchton,
Saül et Saint-Elie. Ce sont les lieux de vie des amérindiens Wayana, Wayãpi et Teko
(ou Emérillons), des Aluku (noirs marrons du Maroni), des Créoles
et de diverses minorités.

Aux paysages d’une grande originalité, s’ajoute une palette de milieux rares : inselbergs
(imposants massifs rocheux) et monts forestiers dont les plus hauts dépassent 800 mètres
d’altitude. Difficile d’accès, le Parc national abrite une des zones les plus riches de la planète
en termes de biodiversité.