Parc amazonien de Guyane




La pêche à la nivrée

Par : Michel Huet © PAG | Durée : 3min 10sec | Postée : Il y a 8 ans | Chaîne : Environnement
1033 vues | Notez


Pour se maintenir durablement en forêt, aujourd'hui comme autrefois, il faut
mettre en pratique des savoirs-faire transmis de génération en génération.


La pêche à la nivrée se pratique exclusivement en saison sèche, au plus bas de
l'étiage, après un saut (rapide) sur une zone où le courant est lent.

Elle consiste à épandre une substance laiteuse extrèmement puissante appelée
roténone, contenu dans la sève des lianes hali hali, et qui agit sur la respiration
du poisson. Ainsi, le poison se dilue lentement dans l'eau et en quelques secondes,
les poissons sont asphixiés. La molécule active ne pénètre pas dans les musques
du poisson,  celui-ci pouvant être consommé sans danger.

Très tôt, les peuples qui pratiquent cette pêche se sont aperçus des effets
dévastateurs du poison et ont de leur propres initiatives instauré des règles d’usage...